vendredi 10 septembre 2021

 

ATELIERS - COURS - RENCONTRES 2021-2022

début des activités le 01 septembre

 Attention ! Important...

Pas de cours de Yoga hebdomadaires animés par Jacques

à Locronan et Pont-l'Abbé cette année scolaire 2021-2022 : remplaçant prévu

Report en septembre 2022 avec Jacques

  

Fin août à fin juin 2022

 Groupe "méditation : silence et poésie"

QUIMPER  à la maison "Lesvenez"

du Lundi au Dimanche, durée 1 heure : 7h30, 12h15 ou 18h30

téléphoner avant de venir : 02 98 55 50 29

 encadré par Jacques, coût : adhésion annuelle 10€

 "Méditer seul, c'est possible, mais c'est comme manger seul :

à plusieurs, cela a plus de goût !"

 

Groupe "méditation chrétienne - John Main" (6eme année)

animé par Françoise, QUIMPER, le Dimanche 18h30-19h30, gratuit

"En méditant ensemble, nous ne cherchons pas à profiter les uns des autres

ou à nous changer mutuellement.

Chacun de nous cherche à être dans la plénitude de son potentiel."

John Main

 

Atelier "Ecriture biographie spirituelle"

En quoi mon histoire de vie est-elle mon chemin spirituel ?

Relire et relier les événements de ma vie, de ma naissance à aujourd'hui, pour comprendre le mystère que JE SUIS.

 14h-17h le vendredi (ou pourquoi pas le samedi si vous préférez...),

 toutes les trois semaines (date décidée en groupe à chaque séance = intelligence collective !)

Première : vendredi 17 septembre 14h-17h

Déroulement : un temps pour présenter le thème du jour, un temps pour méditer, un temps pour écrire, un temps pour partager.

Chaque atelier est différent, unique dans sa thématique : vous pouvez donc venir quand vous êtes disponible.

 Thématiques possibles : les chercheurs d'absolu qui interpellent ma vie ? Les lieux qui ont fécondé mon être ? Ma famille et mon devenir ? Les rencontres qui m'ont inspiré ? Comment je suis "devenu moi" ? Les épreuves qui m'ont fait grandir spirituellement ? Que me dit, dicte, ma "petite voix" ? Rencontres avec mes "nuits obscures" ? A quels moments je sens la présence de mon "ange gardien" ? Quelles sont ces "petites morts" qui m'ont ressusciter ? Quelles sont mes brisures devenues ouvertures ? Qu'est-ce que j'entend avec "l'oreille de mon coeur" ?....

 Lieu : "Lesvenez" QUIMPER

Coût : libre participation (pleine conscience)

Animateur : Jacques

 "Est-ce qu'un nuage travaille ?

Est-ce que le rouge-gorge, quand il bombe son petit gilet rouge, travaille ?

Est-ce que le chat, quand il dort enroulé en mandala sur lui-même, travaille ? Peut-être. 

Ecrire est un travail de ce genre-là."

Christian BOBIN

 

 Groupe "Yoga et marche méditative"

Quimper "Lesvenez"

 Lundi au dimanche compris, 10h30 ou/et 18h30

 (bord de l'Odet ou dans le bois du côté de chez moi), 10€/1h30

- méditation, hatha-yoga et marche silencieuse -

Téléphoner avant de venir : 02 98 55 50 29

Conduit par Jacques


"Sophro - balade en silence"

1 fois par mois, en Cornouaille, le Dimanche, 10h-12h30

Première : dimanche 19 septembre à Quimper

(bois du moustoir-corniguel-bord de l'Odet)

Déroulement : un temps d'harmonisation collective, un temps de marche en silence-conscience, un temps de lecture poétique, un temps pour boire un coup

et partager notre vécu.

Coût : adhésion associative 10€

Première balade conduite par Jacques

(les suivantes par vous = intelligence collective !)

 

Dimanche 26 septembre 2021

Groupe de parole-partage (9eme année, ouvert à tout individu)

 

" Comment je maintiens "l'étincelle de vie" en moi ? "

 

Lieu : chez Colette et Jean-Noël, Peumerit-Quintin (22)

11h00  - 17h00 + goûter

 

Parler à partir de soi, en disant "JE"; écouter l'autre sans jugement ni conseil, dans un climat de vérité, avec nos paroles qui "sonnent" vraies.

Dire qui JE SUIS véritablement, parler de ma façon de ressentir le monde, ma façon de me l'approprier.

Notre groupe de parole-partage n'est pas un groupe de thérapie. Il s'adresse à celles et ceux qui ont envie d'aller plus loin dans la compréhension d'elles-mêmes et des autres. Chacun.e veille au fait que ce que dit l'autre ne soit pas interprété par les autres, mais simplement écouté dans la confiance mutuelle.

Groupe de 10/12 personnes maxi, goûter commun à 17h00, apporté par chacun.e

Coût : adhésion annuelle à l'association 10€

Toutes les 4/6 semaines, le dimanche après-midi en général, parfois le samedi am.

  

Quelques "commandements" pour la bonne ambiance de notre groupe :

. Tu écouteras ton prochain comme toi-même

. Tu mèneras sérieusement le thème du jour sans te prendre trop au sérieux

. Tu ne monopoliseras pas la parole, mais tu la feras circuler

. Tu ne chercheras pas à imposer ton point de vue

. Tu ne permettras pas que l'on se moque de l'opinion ou de l'ignorance de quiconque

. Tu faciliteras la prise de parole des timides et tu aideras les bavards à la laisser à d'autres

. Tu feras preuve d'humour quand ce sera nécessaire

. Tu ne craindras pas les temps de silence qui permettent aux autres de réfléchir sereinement

. Tu te délecteras du thème du jour et le savoureras avec les autres

. ....

 

Co-voiturage de Moëlan s/Mer, Quimper, pays bigouden,....

Détails-inscriptions :  06 75 47 70 42 ou mèl EPHATA

  

"Vivre, c'est répondre à l'appel de ses désirs authentiques."

Simone PACOT


ACCOMPAGNEMENT "d'être à être"

 sur son chemin de croissance personnelle ou professionnelle, re - lecture de son parcours de vie, projet en fidélité à soi, se ré - approprier son devenir, son a - venir.

Se réconcilier avec son histoire, s'épanouir dans ses relations, trouver sa place, oser dire et savoir dire, se faire confiance, être soi-même. Faire le deuil de ses pertes, découvrir son projet de vie, pardon avec soi-même et avec les autres : un chemin vers la "sobriété heureuse".

Vous ré - approprier votre intuition, c'est à dire déterminer ce qui compte vraiment pour vous.

On ne vient pas en accompagnement pour améliorer notre efficacité spirituelle mais pour apprivoiser notre fragilité.

 Accompagnements individuels d'une heure à Quimper ou chez vous (si vous êtes porteur d'un handicap), sur RV :  02 98 55 50 29

Coût : libre participation (pleine conscience)

 "Ni coach, ni thérapeute, ni gourou, ni "magicien", Jacques se définit davantage comme un accompagnateur-facilitateur vers votre processus libérateur de créativité."

"C'est quand je ne sais plus être moi-même

que je suis au plus près de moi-même."

Plotin

dimanche 15 août 2021

 Lettre août - 114eme -

Bonsoir, bonjour


"Je suis tout ce que j'ai rencontré."
Edgar Morin (100 ans !)



   Oui, relisons les ouvrages d'Edgar Morin de temps en temps, comme une piqûre de rappel sympathique. Au sein de notre groupe de parole local, nous avons depuis neuf ans notre "Edgar Morin bigouden" et c'est à chaque fois un vrai bonheur de l'écouter. Jean-Marie n'a "que" 91 ans ! (lire en pj nos invitations de rentrée).
   Edgar Morin ne prône pas une révolution violente, il invite à cheminer autrement, à ce que chacun vive poétiquement plus que survivre prosaïquement. "Bien vivre", se sentir en plénitude avec soi-même et avec autrui, épanouir notre Je dans le Nous. Ce qui est l'aspiration humaine fondamentale. Le souci de l'épanouissement personnel est dans l'idée anarchiste d'une société libertaire. L'épanouissement du nous, dans l'idée communiste d'une société fraternelle. L'épanouissement de la société, dans l'idée sociaiste d'une société meilleure.

   En les réunissant avec l'idée écologiste de l'épanouissement de la relation entre l'homme et la nature, au lieu de vouloir imposer l'une d'entre elles, on peut, nous dit Edgar Morin, cheminer vers le bien vivre, et conduire les réformes aptes à revivifier notre humanisme pour un monde meilleur. 
   On peut rêver, nom d'un pangolin !

   Humeurs déconfinées : " Premier jour sans masque en extérieur, la jolie brune à la chevelure ondulée que je salue chaque jour devant ma boulangerie est en fait un joli brun moustachu." "Maintenant que débute le déconfinement, je vais demander à mes kilos superflus de sortir également, dans le calme, et de ne plus jamais revenir, même avec une attestation." "Les conférences de presse de Jean Castex me manquent. Elles étaient ma boussole. Je veux savoir où j'en suis dans ma vie !" "Je suis en ville. Sans le masque. Ça fait vingt fois que je vérifie si je n'ai pas oublié de mettre un pantalon tellement j'ai l'impression d'être nue..." Humeurs relevées dans mon quotidien.

   On a constaté durant tout ce temps de crise sanitaire que ceux qui résistent ont eu la chance de revivre en famille, d'en avoir reçu l'aide et l'empathie des proches et des soignants. On a redécouvert que la famille constitue le noyau central de l'existence humaine, que les enfants y puisent leur énergie pour l'avenir et que les grands-parents sont une ressource et le refuge d'un monde qui se disperse.

   On a appris aussi à prendre nos distances avec la logique capitaliste classique où l'homme n'est qu'un moyen de production. On découvre maintenant que la qualité de vie au travail est la condition d'une rentabilité pérenne avec la reconnaissance de l'humain comme la seule richesse à développer.

   La ressource humaine avec son esprit de solidarité réconcilie l'homme avec la matière car chaque personne est unique. Alors il est temps de retrouver pour chacun d'entre nous la confiance en soi, en les autres et en un monde plus fraternel. Car le développement personnel évoqué dans les sciences humaines est celui des compétences certes, mais il doit surtout être celui de la sensibilité aux autres et de l'empathie nécessaire au sein de l'entreprise.

   Ce progrès humain peut pour cela bénéficier d'une communication désormais possible avec toutes les parties du monde. On retrouve ainsi une vérité fondamentale de notre écoute et de notre sensibilité : nous ne pouvons plus ignorer les risques de notre développement économique égoïste pour l'environnement et la santé. Nous découvrons au contraire - et c'est là le ressort de la sortie de crise - que c'est la vulnérabilité de chacun qui est la source de la vraie richesse humaine.
   Face au Covid, l'avenir est un nuage. Il nous faut abdiquer toute maîtrise quant à notre avenir. Juste nous abandonner au moment présent. Nous allons tous mûrir.

"Derrière les gens et les visages
Derrière les mots, derrière les phrases,
Il existe un autre langage,
D'autres lumières,
D'autres images.
Lorsque tout le vernis s'en va,
Il y a vous, il y a moi."
Louis Chedid


   Confidence d'un ado : "L'amour, c'est quoi ? Mon père qui passe la tondeuse et qui épargne le seul coquelicot du jardin en tournant tout autour car ma mère lui a dit qu'elle l'aimait bien." A méditer....
   Sur le jeunisme : "Tu sais que tu es encore jeune quand personne ne te rappelle qu'il faut t'hydrater pendant la canicule !"

   Concernant les dernières élections françaises. Comment réussir à mobiliser des personnes qui se sont beaucoup éloignées de la vie collective aujourd'hui ? "Le ou la politique sous-estime la dimension festive, joyeuse, énergisante de la démocratie. Celle-ci doit s'inventer des rituels presque addictifs pour devenir un sport ou une gymnastique du quotidien. Le jour où nous aurons accès à un "festival des vieilles charrues citoyennes", on aura changé d'état d'esprit.

   La démocratie est aujourd'hui phénoménalement ennuyeuse dans la manière dont elle se manifeste. Désennuyons-la ! C'est à l'ensemble de l'expérience démocratique qu'il faut s'attaquer." Extrait de l'excellent bouquin La démocratie autrement, l'art de gouverner avec le citoyen, de Frank Escoubès (l'un des artisans du Grand Débat) et Gilles Propriol. 
   Et vous, comment faites- vous de la politique ? Comment êtes-vous citoyen ?....

   Nous vivons dans une société pleine de contradictions. Pourquoi revendiquer tant de "libertés" et, parallèlement, exiger tant d'assistance de l'Etat ? Pourquoi dénigrer à ce point les politiques et, en même temps, refuser d'aller voter ? Je vais sur mes 64 ans et je n'aime pas cette société qui s'avère voyeuriste, délatrice et complotiste. Je n'aime pas ces chaînes d'info en continu qui renforcent l'hystérisation. Je le dis sans regret, la vie avant Internet était plus sereine... Moins savoir est parfois plus simple que trop savoir.

   Pour conclure, et pour répondre à un ancien Président qui appelait à "travailler plus pour gagner plus", j'oppose la nécessité de travailler moins. Pour préserver nos conditions de vie sur Terre. Pour retrouver un sens à la vie. Pour espérer un supplément de bonheur, libéré d'injonctions consuméristes.
   Ça va mieux en le disant, nom d'un pangolin !


"Dernier mot d'un pédagogue à son élève : 
ne m'écoute pas, ne t'écoute pas, entends-toi !" 
Daniel PonsLe Fou et le Créateur



Lectures fécondes

"A l'écoute du silence" Maurice Zundel
"Qu'est-ce qu'une vie accomplie ?" François Galichet
"Change ton monde" Cédric Herrou (paysan rebelle, ami des migrants, qui a fait le buzz l'année dernière. Un mec super... comme vous !?)
"Le Chemin des estives" Charles Wright (pauvreté itinérante dans le Massif Central, bercée par Rimbaud et Charles de Foucauld)
"Dans l'espérance d'une parole" sous la direction de Jean Lavoué (Sulivan, une parole qui ne s'oublie pas)
"Réparons le monde. Humains, animaux, nature" Corinne Pelluchon (enfin responsables ?)
"Réussir son potager du paresseux, un anti-guide pour jardiniers libres" Didier Helmstetter (travailler moins pour récolter plus)
"Ma transition écologique. Comment je me suis radicalisé." Hervé Gardette, journaliste-producteur France-Culture (fait réfléchir et sourire, rire aussi. Parfois jubilatoire, toujours fin, et surtout pas déprimant.)

Sites
primairepopulaire.fr (leur "comité de soutien" me parle bien... pour 2022)
https://enquetedesens.lepodcast.fr (outils pour réfléchir sur le sens de sa vie)
www.festival-philosophia.com (03 au 05 septembre, trente rv top niveau)

Musiques ("Sans la musique, la vie serait une erreur." Friedrich NIETZSCHE)
"Shapes of The Fall" Piers Faccini (forme de transe pour la terre. Musique intelligente et lumineuse)
"Hors temps" trio d'Edward Perraud (beauté surprenante qui incite à la méditation. Jazz interprété par des musiciens hors-pair)
"Kôrôlén" Toumanie Diabaté / London Symphony Orchestra (Afrique et symphonique : invitation à la méditation)
"Two Roses" Avishai Cohen (la sensualité s'invite à chaque mesure dans cet album !)
"Cloudland" Lars Danielsson Liberetto (un monde où tout ne serait que douceur et harmonie)


"Je vis du désir que j'ai de vivre."
Cervantès


   Qu'est-ce que la vie ? Le destin ? Une suite d'événements où l'humain navigue, balloté entre espoir, choix, empathie, rêve et colère.... A vot' bon coeur !

   La veille qu'il démarre son périple pédestre Bretagne-Provence, notre association EPHATA Quimper a reçu Axel Kahn pour une conférence à guichets fermés. Le populaire chercheur et essayiste, grande voix de la réflexion éthique, médecin généticien et randonneur a rejoint le Paradis Blanc le 06 juillet à 76 ans. "La vie a une fin. Ne jamais commencer à vivre en dispense. Une vie riche et belle connaît une issue qui en fait partie, comme la ponctuation finale d'une belle histoire. La joie de tout instant de beauté est décuplée par l'hypothèse que l'on pourrait n'en plus connaître de pareil." Et si la véritable urgence était tout simplement de ne pas oublier cette parole de sagesse ? Il nous invitait à une forme de "sainteté laïque". Il a rendu accessible à tous une pensée profonde et humaniste, traduite en mots simples, faciles à partager. Lui dont le père, philosophe, s'était suicidé. Relisons son dernier livre sorti en mars Et le Bien dans tout ça ?

   La méditation est pure ouverture (ephata) du cœur, infusion d'énergie par l'amour infini de la Vie. La pensée taoïste nous le rappelle : le négatif poussé à l'extrême appelle le positif. A méditer ! "Tu es Cela" nous disent les écrits sacrés de l'hindouisme. "Cela", c'est-à-dire être, conscience et béatitude amoureuse. Ok ?....
   La vie est une chorégraphie divine : la danse cosmique et divine emprunte les pas de l'Amour. Souffle qui rythme toute respiration dans l'aire cosmique. Le fil d'Ariane semble être le fil de soie de l'Amour, qui rattache chaque être à tous les autres dans le grand tout cosmique.

   Autrement dit, croire que nous pouvons seul, égoïstement, nous sortir de la pandémie actuelle, est pure illusion. Nous sommes liés les uns aux autres, mondialement. Le virus nous le rappelle en pleine poire ! Cela s'appelle la fraternité. Seul, tu rames. Ensemble, nous allons nous en sortir. Sortons de nos égoïsmes, nom d'un pangolin !

   Je profite de l'occasion pour vous présenter mes excuses. En effet, j'ai transféré parfois trop rapidement certains courriels anti- ceci ou cela, alors que ces derniers étaient signés par des membres de l'Action Française ou autres fachos pas rigolos ! Veuillez m'excuser.
   Par contre, je vous invite à la lecture réjouissante du hors-série de la revue Christus :  Vivre en plénitude. Heurs et malheurs de la vie intérieure. Exemples de quelques articles proposés sur 200 pages : Tout commence aujourd'hui, La marque du vivant en nous, De l'idole à l'icône, Je ne parviens pas à me reposer, La tentation du découragement, La haine qui nous habite, Sauver la peur, Sortir de la désolation spirituelle, Combattre le découragement, L'espérance ou l'ouverture de l'avenir, Maîtrise de soi et abandon, etc.

   La liberté chérie que revendiquent certains à grands cris va avec la responsabilité, camarades ! Il faut arrêter de nous regarder le nombril, de réagir en fonction de notre petit moi-moi égocentrique. C'est à chacun de nous d'agir dans le monde singulier où nous vivons, à travers les événements traversés, dans les choix que nous avons à faire et que personne d'autre ne peut faire à notre place. A nous de faire notre part, en mettant en œuvre, personnellement et collectivement, notre intelligence, nos intuitions, notre réflexion, notre volonté. Nous sommes radicalement seuls avec nous-mêmes et les uns avec les autres pour réfléchir et prendre des décisions. Autrement dit : liberté-responsabilité, courage-intégrité, paroles-actes, existence personnelle-sociale.
Apprécions-nous les uns les autres urgemment, car sinon nous filons droit vers la haine....

Bel été à chacun.e,
Bises fraternelles,
Jacques

vendredi 30 juillet 2021

 Lettre juillet - 113eme -

Bonsoir, Bonjour


"Être soi-même ?! Quel manque d'ambition !" 
Sempé



Hymne à l'amour. Une force qui pousse à aller vers l'autre et à s'allier avec lui. 
En chanson :
"On s'aimait
On riait, on s'embrassait en ville
On trouvait que l'amour c'était facile
On s'aimait
On s'aimait
En forêt on s'embrassait aussi
Et nos vies étaient comme adoucies
On s'aimait..."
Alain Souchon"on s'aimait", album Âme Fifties, 2019

   Aimer avec tendresse. Mais qu'est-ce que la tendresse ? " C'est l'amour qui se fait proche et se concrétise. C'est un mouvement qui part du cœur et arrive aux yeux, aux oreilles, aux mains." Signé le Pape François. Un mec super que j'adore et soutiens totalement face aux fonctionnaires de Dieu qui ne veulent rien changer à la Curie Romaine. Nom d'un pangolin ! François, dans un livre récent d'entretiens, nous dit aussi : "Le plaisir arrive directement de Dieu, il n'est ni catholique, ni chrétien, ni autre chose, il est simplement divin." Et paf !

   Ode à la douceur. "Nous ne sommes pas grand chose, petites consciences jetées dans l'univers, petits égoïsmes semés au gré du temps qui passe. Vivre, c'est affronter l'inattendu, c'est accepter sa finitude. Nous ne sommes qu'un infime maillon d'un jeu qui nous dépasse, d'une mécanique si bien huilée qu'elle se passera très bien de nous lorsque nous aurons par trop outrepassé les bornes. Sentir la caresse soyeuse du vent sur son visage, inscrire son corps dans le rythme lancinant de la marche, balancer au son des battements de son cœur ; menus plaisirs qui font les grandes joies et qui, là encore, nous rappellent l'essentiel.  Une forme de sérénité tranquille, de douce quiétude, de bien-être incarné. Retrouvons la joie simple d'être dans une sobre démarche, une déambulation tranquille vers un avenir plus radieux. Être sur le chemin, sur la grève, à contempler son soleil intérieur, à se laisser guider par des étoiles qui n'appartiennent qu'à nous. Projetons-nous dans un été de promenades, de courses en montagne, de belles parties de pêche entre amis, et profitons des joies discrètes qui sont offertes tout au long de la belle saison." nous invite Guillaume de Fonclare, chroniqueur. Bel été mes amis !

   Un système spirituel est souvent un masque qui protège de la conversion, un moyen d'éviter la conversion. "La conversion exige de nous la croissance et le changement. Les systèmes nous enferment trop facilement dans les vertus de la veille." Et paf ! "Ma vie spirituelle est incomplète tant que je me désintéresse du problème des logements sociaux, des soupes populaires, des victimes du sida et des réfugiés. La prière (ou la méditation) n'est pas suffisante, tout simplement. La spiritualité bénédictine est une spiritualité qui met en valeur notre solidarité avec le cosmos tout entier. L'époque, le pays, les gens, les choses doivent être traités avec respect, chaque chose devant être considérée comme un agent du sacré." Re-paf ! "

   La Règle de St-Benoît nous demande de ne pas céder à la colère, de ne pas chercher à nous venger, de ne pas vivre une vie de mensonges, de ne pas être durs, de ne pas haïr nos ennemis, bien que nous puissions avoir des ennemis, de ne pas manquer de patience et d'endurance dans les temps agités. C'est une approche radicalement différente de celle que l'on présente au nom de la philosophie du moi." Houlà, ça fait mal un peu, non ?!.... "La spiritualité bénédictine dit qu'il nous est simplement impossible d'atteindre notre vraie plénitude, d'être libres, d'être heureux, si nous n'abaissons pas le soi. Nous ne pouvons pas nous prendre nous-mêmes pour seul programme de vie ! La spiritualité bénédictine nous adoucit. Elle nous appelle à vivre dans la mêlée humaine avec une âme tranquille et un cœur ouvert."  Signé : Joan Chittister dans Une sagesse au fil des jours. La spiritualité bénédictine pour tous.
   Je crois que je vais devenir bénédictin !

   L'amour de soi, un chantier ouvert aux autres. En chanson :

"Je me jette à ton cou" 
"Quand arrive le soir, quand tout est moir
Quand on vit l'ordinaire, quand on est seul sur la Terre
Quand on regarde le ciel, quand tout est éternel
Quand le jour sera fini, quand tout sera fini
Quand on jette le tout, quand la Terre se désassemble
Je me jette à ton cou, c'est mon île d'être ensemble."
Gaëtan Rousselalbum Est-ce que tu sais ?, 2021  

   A force de se comparer aux autres, on se conforme à ce que l'on pense qu'ils attendent. A méditer.... Pour aller plus loin, lire La Démocratie des crédules, sur le complotisme et les fake news, de Gérald Bronner, ou bien encore du même auteur Apocalypse cognitive, face au déferlement d'informations sur internet.

   Effets secondaires du covid, pour l'instant, pour moi, autour de moi. Incontournable : un retour certain à l'essentiel. Le présent-cadeau, les amis vrais cadeaux, la famille vraie cadeau, dame Nature toujours cadeau, la musique pour apaiser l'âme cadeau, la tendresse-réjouissance du couple cadeau.... Puis il y a aussi certaines relations qui s'éloignent parce que complotistes ou un peu paranos, ou idées bien arrêtées sur ceci ou celà, celui-ci ou celui-là....

   Communication difficile quand on est sûr de soi, ou quand l'ego s'enflamme : être sûr d'avoir raison, quitte à en perdre la raison. Laissons faire le temps, et soyons Tao : se glisser dans le mouvement, confiance, détente, et tout ira mieux (j'ai pas dit "bien" !). Il faudrait apprendre à tous que la parole n'a d'intérêt que parce qu'elle est échangée. Et qu'aucune désillusion, aucun échec ne doivent avoir le pouvoir de nourrir en soi le mépris de soi-même. Notre société apparaît de plus en plus fracturée entre des mondes qui ne parlent pas le même langage. Lire notamment les réflexions de Mariette Darrigrand, sémiologue, sur le blog observatoiredesmots.com

   "Le Covid nous a plongés dans une inquiétude larvée, une sorte d'ahurissement devant ce qui nous tombait dessus. Le danger serait de refouler ce sentiment. Demeurer les ahuris du monde est peut-être, aujourd'hui comme hier, l'attitude spirituelle et politique la plus féconde qui soit." Jacques-Yves Bellay, essayiste et romancier, collaborateur de la revue Esprit. A méditer....
   Si cette pandémie nous a bien appris quelque chose, c'est que nous faisons partie du même écosystème. Cette planète, c'est tout ce que nous avons. Pour assurer notre propre survie, nous devons reconnaître cette humanité que nous avons en commun et apprendre à vivre ensemble. Il n'y a pas d'autre solution.
   Relisons l'un de nos derniers "Sage" français, Edgar Morin, 100 ans depuis peu : "Changeons de voie. Les leçons du coronavirus", et surtout essayez de revoir La Grande Librairie du 09 juin sur France 5 (ou en podcast), où il était l'invité unique = une grande leçon d'humanité, avec le sourire en prime !

   Axel Kahn que nous avons reçu à Quimper avec EPHATA, pour une soirée-conférence à guichets fermés, est atteint d'un cancer, qu'il ne cache pas. Au contraire, sa lucidité en est aiguisée. Exemples : "Je veux faire comprendre que personne n'est ce qu'il est sans l'autre. Sans possibilité de donner et de recevoir, personne n'existe. C'est la clé fondamentale pour l'humanité.. Il nous faut être raisonnables et humains. Ne renoncez pas !" nous exhorte-il dans La Croix du 18 mai.

   L'amour, malgré l'absence. En chanson :
"Regarde mes yeux
Là tout au fond
Regarde mieux
Presque mais non
C'est juste une promesse
Qui t'attendait
Mais rien ne presse
Car désormais
Ne vois-tu pas venir les jours heureux
Ils sont bien là
Et dire que l'on vivait sans eux
Jusque là..."
Keren Ann "Les jours heureux", album Bleue, 2019


"On se demande parfois si la vie a un sens. 
Puis on rencontre des êtres qui donnent un sens à la vie." 
Brassaï



Des livres et vous
"Comment peut-on être européen ? Jean-Marc Ferry (une pointure lucide et positive)
"Liberté & Cie" Brian M. Carney/Isaac Getz (la liberté comme principe de management : démarche humaniste)
"Marcel Mézy, l'homme qui redonne vie à la terre" Patrick Le Roux (paysan-chercheur-éleveur-cultivateur de l'Aveyron, "branché" depuis 40 ans)
"L'ego au cours des âges de la vie" Valois Robichaud, gérontologue et psychothérapeute canadien
"Je sais pourquoi l'oiseau chante en cage" Maya Angelou (autrice-poétesse, chorégraphie magnétique, les souffles se coupent... la poésie distribue son énergie folle !)
"Musique du silence. Recherche scientifique et méditation " William JOHNSTON
"QU - Quotient d'utilité" Didier Audebert (apporter une pleine contrepartie à sa présence sur Terre)

Sites
revuehaha.fr (la lettre qui prend le rire au sérieux)
ernesti.fr (veiller sur les plus âgés : y'a pas d'âge pour aid(m)er)
quotientdutilite.com (être utile plutôt que futile)

Musiques
"La Ola Interior" compilation musiciens ibères (paysages sonores immersifs, nappes étirées, ruissellements aquatiques, tablas-flûtes indiennes : envoûte grâce à son enveloppante douceur)
"Promises" Floating Points / Pharoah Sanders (oscille entre musique contemporaine, électronique, et jazz pour ses plages méditatives ou éruptives. Récit cosmique et hypnotique, émotion contenue, d'une absolue beauté formelle.)
"The Tales People Tell" Kelly Finnigan (petit bijou sur du velours)
"It's Only Us" Monophonics (voix de velours, psyché-soul teintée de funk d'une grande élégance)
"Destiino, Destiino" Yuksek (musique électro introspective, limite méditative ou hypnotique par moments)


"La volonté d'aimer, de vivre, est un arbre naturel, 
vigoureux, qui vous pousse dans le corps."
Andrée CHEDID


   Vivre-ensemble, un bien joli programme commun pour notre devenir. L'abbé Pierre en avait une jolie vision : "La première règle avant d'agir consiste à se mettre à la place de l'autre. Nulle vraie recherche du bien commun ne sera possible hors de là." A méditer....
   Se désencombrer des idées reçues, des fausses évidences. En chanson :

" Derrière les gens et les visages
Derrière les mots, derrière les phrases,
Il existe un autre langage,
D'autres lumières,
D'autres images.
Lorsque tout le vernis s'en va,
Il y a vous, il y a moi."
Louis Chedid

   "Personne ne me volera ce que j'ai dansé". J'aime ce vers espagnol tiré d'un poème. Il signifie qu'il ne faut pas avoir peur de faire les choses que l'on veut, ni rougir ou regretter après coup. Quand on a une passion, il faut la vivre sans la regarder passer. A méditer cet été.... 
   Et puis j'aimerais vous dire que j'ai gardé la colère qu'ont beaucoup d'enfants contre l'injustice. A l'âge adulte, on se soumet. Moi pas !

   Traversons nos peurs, regardons-les en face. Et prenons - nous en main. La main, symbole du monde de demain....
   Le luxe, c'est l'espace, le temps et le silence. Comment, sur Zoom ou sur Meet, caresser du bout des doigts une fraîche cotonnade, comment sur WhatsApp ou sur Klaxoon partager des confitures maison ?.... Mes amis, il nous faut faire des choix, des choix de vie.
   Les 3G de l'été 2021 : Gratitude - Gratuité - Grâce.
   Et puis aussi : sea, sexe and sun ! Ou bien encore : liberté, pilosité, sororité....
   Bises,
   Jacques